Archive pour juillet 2013

postheadericon Rencontre avec Guillaume Bruneau de Fresh & Vintage

© jjb - www.jjbphotographerie.comPar le plus grand des hasards, nous avons un jour rencontré à Lyon Guillaume de Fresh & Vintage.

Aujourd’hui Fresh & Vintage est un joyeux partenaire des Enfants du Design. Nous nous retrouvons régulièrement pour des shooting vintage désormais très plébiscités !

Petite interview express de Guillaume Bruneau, co-fondateur avec Sandie, de Fresh & Vintage.

- – -

 

 

- Autant que tu t’en souviennes, à quand remonte ton intérêt pour le mobilier vintage ?

Depuis mon premier appartement à Grenoble, j’ai toujours eu des meubles de famille, mais aussi des meubles récupérés ou chinés. Avec ma femme, on a toujours aimé le design d’après-guerre et chiné régulièrement pour le plaisir, des objets, de la déco, des meubles.

 

- Pourquoi cette « spécialisation » dans le mobilier pour enfant ?

Il y a un peu plus de trois ans, à la naissance de notre fille, nous avons cherché à meubler sa chambre avec des pièces vintage sympas. On s’est rapidement rendu compte que le mobilier vintage pour enfants n’était pas si facile à trouver.

Nous avions l’habitude de chiner pour nous et petit à petit nous avons chiné pour nos enfants.

Assez rapidement, l’idée de créer une boutique en ligne de mobilier vintage pour les petits a germé…

 

- Ton icône c’est un peu la Mullca 300. Qu’est-ce qu’elle a de particulier cette chaise ?

C’est vraiment une icône du mobilier vintage pour les enfants ! Elle montre toute la créativité de designer français des années 50. Sa ligne allie à la fois élégance et utilité. Elle est vraiment belle cette chaise et aucune autre ne lui ressemble ! J’ai une grande admiration pour le travail de son créateur, Jacques Hitier.

 

Chaise Mullca 300 - Design: Jacques Hitier

- Est-ce que tu restaures toi même toutes les pièces que tu chines ou tu fais parfois appel à des professionnels ?

De plus en plus, je tends vers des pièces dans leur jus, qui se suffisent à elles-mêmes, quelque soit leur état. La majorité n’a besoin que d’un nettoyage mais il arrive occasionnellement que certaines passent chez l’ébéniste ou le laqueur. C’est le seul moyen de respecter les savoir-faire des années 50/60.

 

- Est-ce que tu te permets des extrapolations quand tu restaures une pièce ? Quelle est ta priorité: respect de la pièce originale ou la sublimer avec un nouveau coloris par exemple, une association de 2 pièces différentes…

La priorité est vraiment de trouver de belles pièces dans leur jus, séduisantes comme ça.

Nous ne voulons surtout pas repeindre tout à tout prix, nous ne somme pas fans du décapage et de la ‘patine’. Mais de temps à autres, une remise en peinture permet de leur donner une seconde vie. C’est le cas des Mullca 300 que nous achetons en grand nombre et qui se prêtent très bien au jeu des couleurs. La dernière que nous avons sélectionnée pour lesenfantsdudesign.com en est un bel exemple : Norvegian blue de chez Ressource, une merveille !

 

- Est-ce que tu serais chiche d’acheter du mobilier contemporain pour tes enfants ?

Carrément ! On est assez fans des nouveaux créateurs français qui reviennent à des lignes sobres et le travail du bois.

Berceau en rotin - Fresh & Vintage

- À quoi ressemble une journée type de Guillaume Bruneau ?

C’est beaucoup de web et beaucoup de chine !

 

- Qui sont tes clients: des amateurs, des personnes qui n’aiment pas chiner, des novices ?

Des amoureux des beaux intérieurs qui nous font confiance pour dénicher des pièces sympas et bien entretenues… Et nos clients sont surtout des clientes !

 

- Quels projets pour Fresh & Vintage cette année ?

La boutique en ligne connait un grand succès et nous ouvrons un atelier showroom à la mi-septembre dans le centre de Lyon, à deux pas de la presqu’île.

C’est pour nous un grand pas en avant et ma femme Sandie me rejoint dans l’aventure. Dans ce bel espace, nous allons créer de belles ambiances, sélectionner plus de produits pour les enfants et diversifier l’offre pour les parents.

© jjb - www.jjbphotographerie.com

- Parmi tes acquisitions quelle est ta favorite ? Celle que même en rêve, personne ne pourrait espérer acheter ?

Je suis très fan des lampes. J’en achète très souvent sans savoir où les mettre. Ma favorite c’est une merveille des années 50, en fil de fer, vinyle et abat-jour en carton perforé. Légère, fragile, élégante, elle diffuse dans la maison une myriade de points lumineux et je ne sais toujours pas qui l’a fabriqué et encore moins qui l’a créée.

 

- Tu l’as acheté où ? À quel prix ?

Je l’ai webchiné sans vraiment savoir ce que j’achetais. 100€ plus tard j’étais comme un gamin à Noël!

A vous les studios.

Lampe Fresh & Vintahe

Les Enfants du DesignLes Enfants du Design