postheadericon L’interview du Père Noël par vos enfants

Père Noël par Sophie Edeine

Père Noël

« Il ne faut jamais arrêter de s’émerveiller »

 - – -

Il y a quelques jours, le plus célèbre des barbus en rouge, le Père Noël, a accepté de répondre à quelques-unes de vos questions le temps d’un chat en direct du Pôle Nord. Récit.

 - – -

 

Lou et Noa, voudraient savoir quelle est la limite à ne pas dépasser pour avoir des cadeaux ?

Le Père Noël : C’est une question d’équilibre entre les bonnes et les mauvaises actions de l’année.

 

Mathis et Roméo, se demandent comment tu fais pour descendre dans la cheminée lorsqu’il y a un feu ?

Vous aurez remarqué que le feu est éteint le matin lorsque vous vous levez. En fait, je souffle dans le conduit…

 

Et quand il n’y a pas de cheminée ?

Ah ça, c’est mon secret mais je n’ai pas les clés de toutes les maisons.

 

C’est pour ça que ton manteau reste toujours propre, souligne Jeanne ?

Oui ! Et aussi parce que j’ai un manteau magique avec des paillettes autonettoyantes.

 

Zoé, Lou et Nour se posent des questions. Dans leur classe personne ne croit que tu existes parce qu’on ne te voit jamais.

Il y a beaucoup d’enfants et d’adultes qui ne croient plus en moi. Ce qui est important c’est de ne jamais s’arrêter de s’émerveiller. Et puis, je ne peux pas dire que l’on ne me voit jamais, malgré ma vigilance certains m’ont déjà aperçu.

 

Pourquoi attendre un an pour venir dans nos maisons, s’interroge Paloma ?

J’ai tellement de travail que sitôt rentré chez moi je commence à préparer vos cadeaux pour l’année suivante.

 

Anne-Claire : Quel est ton bonbon préféré ? Est-ce que tu mets des maillots de bains en été ?

Mon bonbon préféré est la papillote. Pour le maillot de bains, il fait trop froid au Pôle Nord mais j’en ai mis un en 1923, lors d’un week-end avec la petite souris et le lapin de Pâques.

 

Ce qui veut dire que la connais bien la petite souris remarquent Ava et Violette ?

Très bien. C’est une de mes meilleures amies.

 

Maxime : tu fais du surf ?

Je me suis déjà baigné quelques secondes dans l’océan glacial arctique mais il n’y a pas assez de vague pour faire du surf.

 

Jill : tu manges dans les toutes les maisons ?
Presque. C’est pour ça que j’ai un peu de ventre.

 

Comment fais-tu pour fabriquer tant de jouets s’inquiètent Eva et Malo ?

C’est le travail de toute une année avec mes fidèles lutins.

 

Soyons pragmatiques, comme Noa, Roméo, Sacha et Malo : comment fais-tu pour être aussi rapide ? Et pourquoi tes rennes volent ?

Grâce à mes rennes magiques. Pour faire partie de leur brigade, il faut suivre un entrainement intensif.

 

Tu arrives à faire le tout du monde en une nuit ? Oscar est un peu sceptique.

Non seulement mes rennes vont à la vitesse de la lumière mais je jongle avec les fuseaux horaires.

 

Oscar voudrait être sûr de ce que mangent les rennes ?

Tout ! Mais ils aiment particulièrement les carottes.

 

Camille voudrait connaître leurs prénoms ?

Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Eclair et Tonnerre.

 

Oscar : est-ce que tu habites loin ? Elle brille ta maison ?

Au Pôle Nord. Il y a des aurores boréales et ma maison ressemble à un chalet. Elle brille, oui, parce qu’elle est recouverte de neige et de stalactites toute l’année.

 

Marceau est curieux, où caches-tu tous les cadeaux ?

Mon atelier est vraiment très grand, j’y stocke des montagnes de cadeaux.

 

Sacha, se demande aussi ce que tu fais des sucettes qu’on te laisse ?

Mes lutins les recyclent pour les donner aux bébés de l’année.

 

Parlons un peu de toi, comme Camille, on voudrait savoir : est-ce que tu es marié et quel âge as-tu ?

Oui, je suis marié mais mon amoureuse veut rester discrète. Quant à mon âge…

Oh ma petite Camille, j’ai arrêté de compter.

 

Malo : je peux avoir ton numéro de téléphone ?

Je préfère les lettres écrites à la main avec des dessins.

 

Jules voudrait un circuit qui peut coller au plafond et se demande ce que tu veux pour Noël ?

Quand tu veux me faire un cadeau il faut tout simplement essayer de faire le bien autour de toi. Mais je ne serais pas contre quelques gâteaux au pied du sapin.

 

Merci Père Noël et bon courage à toi !

interview-pere-noelIllustration : Sophie Edeine

 

 

Laisser un commentaire