Articles avec le tag ‘Cadeau de naissance’

postheadericon Rencontre avec Sophie, fondatrice des Enfants du Design

 

sophie-edeine-les-enfants-du-designPour ce 5ème épisode de Les Enfants du Design s’invitent chez vous, Sophie, fondatrice des Enfants du Design, vous rend l’invitation et vous ouvre la porte de la chambre d’April.

Un style design et doux pour cette chambre nichée dans une alcôve et fermée par une verrière industrielle. Dans cet espace, Sophie fait la part belle au design scandinave

- – -

-

Découvrez la sélection de Sophie sur le site !

 

1 / Sophie, à quel moment as-tu conçu la chambre d’April ? chambre-april-les-enfants-du-design

 

Assez tôt, j’étais enceinte de quelques mois. Nous n’avions que 2 chambres pour 4 et l’arrivée d’April nécessitait la création d’une troisième chambre. La pose d’une verrière a résolu notre questionnement et a permis de blottir la chambre d’April dans l’alcôve du salon.

 

2 / Quelles étaient tes envies ? Comment ce projet a-t-il démarré ?

 

D’habitude on manque un peu de temps pour investir réellement la chambre et les pièces de nos enfants qui se construisent plutôt dans le temps. J’avais envie de me prêter à l’exercice d’aménager la chambre d’April jusque dans ses détails.

 

L’expérience a été plutôt intéressante. On va rarement à ce point au bout des choses dans la vie quotidienne. Enceinte d’April, je continuais à travailler sur la sélection de produits du site. Je suis donc tout le temps immergée dans « l’offre ». Je craignais qu’il soit difficile de faire un choix parmi tant de belles choses et finalement l’ambiance de la chambre d’April s’est très vite dessinée.

 

3 / Quel style s’est imposé à toi ?

 

J’avais envie de douceur.

Assez rapidement mon choix s’est orienté vers le rose poudré, le bois clair et les formes rondes. D’ailleurs c’est assez contradictoire avec ce que je souhaitais pour ma fille ainée Lou, pour qui j’avais banni la couleur rose, la jugeant trop layette.

 

chambre-april-les-enfants-du-design-2b

 

4 / Quel a été l’élément inspirant et déclencheur ?

 

Je voulais le portant Snake de Design Fuer Heim que j’imaginais parfaitement en ciel de lit minimaliste au-dessus du lit Leander.

 

chambre-april-les-enfants-du-design-1

 

5 / Quel est le premier article que tu as acheté pour elle ?

 

Le fameux Snake justement :) .

Et puis je rêvais depuis plusieurs années d’une armoire A’dammer de Pastoe.

Ce meuble se prête particulièrement à une chambre d’enfant, par sa forme et ses nombreuses déclinaisons de couleurs.

chambre-april-les-enfants-du-design-3Je me suis décidée car la chambre d’April était très petite. Ses proportions m’ont semblées parfaites. Elle répond au style industriel de la verrière et le contrecarre en même temps par sa couleur rose poudré.

 

J’aime l’idée d’avoir offert à April une pièce qui la suivra probablement toute sa vie.

 

6 / Quelles difficultés as-tu rencontré ?

 

La verrière sur l’un des murs principaux de la chambre représentait une sérieuse contrainte que je n’avais pas anticipée. Elle a notamment limité les possibilités d’aménagement dans la mesure où nous ne pouvions mettre aucun cadre ou rangement mural à cet endroit et seul un angle de la pièce restait exploitable.

La chambre d’April est à la fois petite et très haute de plafond. Il fallait utiliser la hauteur sans encombrer l’espace au sol. La suspension Grand Trianon d’Artecnica et la A’Dammer se prêtaient tout à fait à cela.

 

7 / Quelles perspectives t’ont ouvert ces contraintes ?

 

Le fait que la chambre d’April soit très ouverte sur le salon m’a donné envie de créer une continuité de style avec notre intérieur.

 

L’ambiance douce que je voulais donner à sa chambre avec le rose poudré notamment m’ont amenée à rechercher le contraste. Dans la couleur par exemple, avec quelques touches de violet-indigo et de menthe. L’affiche de Claudine O’Sullivan, que je destinais davantage à notre salon, fonctionne très bien à mon sens avec des pièces bien plus douces comme le cerf rêveur de Boramiri.

 

chambre-april-les-enfants-du-design-6

 

8 / A quoi as-tu renoncé ?

 

Pas grand-chose dans la mesure où j’ai muri la chambre d’April pendant plusieurs mois. Peut-être une composition String difficile à placer à cause de la verrière.

 

chambre-april-les-enfants-du-design-5

 

9 / Une découverte ?

 

Cam Cam une jeune marque Danoise, je suis tombée amoureuse de leur quilt que j’utilise en tapis d’éveil ou en plaid.

C’est un très bel objet, une pièce forte qui ne passe pas inaperçue et c’est plutôt atypique pour un article de puériculture.

 

Merci Sophie !

 

 

postheadericon Notre dernier shooting vintage par Marion

Fraichement arrivée chez Les Enfants du Design, Marion nous a préparé un shooting Vintage printanier qui remonte le moral ! On vous laisse découvrir les trois ambiances qu’elle vous a concoctées, laissez-vous inspirer et faites place à la couleur, le printemps arrive !

 

AMBIANCE n°1

 

Le point de départ : un mix & match de motifs graphiques, des coloris vitaminés pour annoncer le printemps !

Le jeu des couleurs : une dominante de jaunes & d’anis en camaïeu, avec du gris, intemporel & toujours chic, et du blanc pour tempérer.

Le jeu des matières : de la maille toute douce, du feutre et du poil pour un esprit cocooning, très chaleureux.

Mes objets fétiches : le panier de rangement en feutre Muuto, le coussin nuage Blabla Kids et la turbulette Diabolo April Showers.

 

AMBIANCE n°2

 

Le point de départ : l’alliance du rotin et du piètement métallique du berceau.

Le jeu des couleurs : du noir & blanc graphique pour un esprit décalé dans une chambre d’enfant, du caramel en touche pour réchauffer le tout.

Le jeu des matières : du relief et de la douceur.

Mes objets fétiches : le mobile Rose Minuscule qui apporte une note poétique à l’ensemble et fait le lien entre les différentes tonalités, le doudou chat de Donna Wilson.

 

AMBIANCE n°3

 

Le point de départ : le motif joyeux du tour de lit Petit Pan, la singularité de la flèche du berceau.

Le jeu des couleurs : du fuchsia pour une ambiance girly MAIS pepsy, qui met de bonne humeur ! Du gris, toujours, pour créer du contraste.

Le jeu des matières : du coton tout doux et du matelassage pour plus de moelleux.

Mes objets fétiches : le doudou Cupcake de Donna Wilson, et les fameux pompons en papier Engel.

 

Les maîtres-mots : la simplicité ; 3 ambiances vivantes et bien distinctes ; un véritable coup de cœur pour chacun des produits ; une jolie atmosphère qui ne soit ni étouffante, ni trop réfléchie, ni trop construite…

 

 

 

 

 

postheadericon Rencontre avec Laurence Bonnet, créatrice de Rose Minuscule

Rose Minuscule

Les Enfants du Design ont découvert Rose Minuscule alors qu’ils étaient partis en quête de cadeaux de Noël merveilleux pour apporter un peu d’aide à un Père Noël débordé… Telle une petite fée, Laurence Bonnet créatrice de Rose Minuscule nous a généreusement ouvert ses portes, celles de son atelier mais aussi celles de son petit monde intérieur.

Laurence Bonnet créatrice de Rose Minuscule1 – Merci Laurence de nous accorder un peu de ton temps si précieux… Racontes-nous comment est né Rose Minuscule ?

D’abord il y a la petite fille que j’étais, qui était toute seule bien souvent et qui pour occuper des mercredis trop grands cousait des poupées dans de vieux morceaux de tissu. Ensuite, j’ai fait des études d’Arts plastiques au lycée, puis à la fac. J’étais dans mon élément et j’avais la sensation d’avoir trouvé ma place. Je me voyais plus tard professeur des écoles, professeur d’arts plastiques ou auteure jeunesse. Mais j’ai interrompu assez vite mes études car mon premier bébé est arrivé. Mes envies ont été mises entre parenthèses mais sans regrets car ma fille était devenue ma priorité, mon univers.

Puis quelques années et deux autres bébés plus tard, déçue par des expériences professionnelles douloureuses, je me suis demandée ce que je savais faire, ce que j’aimais vraiment faire ! J’ai repensé au plaisir immense que je ressentais lorsque enfant je créais des personnages de tissu. J’ai donc eu ma première machine à coudre et l’aventure a commencé.

- – -

2 – D’où vient le nom « Rose Minuscule » ?

Je voulais un nom évocateur de fragilité, de poésie. Quelque chose de désuet et de doux qui rappelle l’enfance. Prénom, fleur, couleur ? J’aime bien les différentes lectures qui peuvent se faire à travers ce nom et j’aime l’image de la toute petite chose, graine ou bourgeon qui ne demande qu’à grandir et s’épanouir.

T'offrir la Lune - Rose Minuscule

3 – Tes créations dégagent beaucoup de poésie mais aussi beaucoup de mélancolie. Un petit parfum d’antan qui plaît beaucoup aux grands-parents notamment… Y a-t-il une explication à cela ? Est-ce que tes créations sont inspirées de souvenirs d’enfance ?

J’ai eu une enfance merveilleuse dont je suis très nostalgique. J’ai aimé cette époque et bien entendu la plupart de mes créations en sont inspirées. J’ai envie de retranscrire à travers mon travail la douceur, l’amour, la tendresse que j’ai reçu enfant. Comme je l’ai évoqué, j’ai aussi été souvent très seule étant petite mais cela n’a jamais été douloureux pour moi : je me plongeais dans les mondes imaginaires de mes livres d’enfants. Je dessinais beaucoup, j’inventais et écrivais  des petites histoires et créais toute sorte d’objets et de personnages en pâte à modeler, tissu, bouts de bois… Je me sers aujourd’hui de ces univers et de ces personnages dans mes créations.

- – -

4 – La question qu’on brûle de poser aussi devant tant de minutie et de détails soignés c’est : « Combien de temps ? » Alors dis-nous,  ça te prend combien de temps de faire un ours par exemple ?

Je passe beaucoup de temps à réaliser mes ours, mes mobiles… Je ne compte pas vraiment : une fois la création commencée, je perds un peu la notion du temps, je m’envole loin… Je dirai qu’un ours, tout habillé, me prends plus ou moins 5 heures de travail. La priorité dans mon travail de créatrice est d’arriver là où je voulais aller : obtenir le résultat que je souhaite. Si mon personnage a besoin de temps pour exprimer ce qu’il a à exprimer alors je lui consacre le temps nécessaire. Ma priorité est la qualité : cela m’apprend chaque jour la patience, la minutie…

Collection de Noël - Rose Minuscule

5 – Y a-t-il un détail, un accessoire « infernal » à faire ? Je veux dire le truc le plus difficile qui te demande une concentration optimale pour ne pas être raté ?

L’accessoire infernal pour moi est l’épuisette utilisée dans les mobiles « l’attrapeur ou l’attrapeuse de nuages ». Ce n’est pas un élément difficile à faire mais long, pénible et qui fait mal aux doigts ! Et puis je crois que j’en ai trop fait ! Pour la difficulté, je dirais le visage des ours. Je suis très concentrée quand je brode à main levée le museau et les yeux des ours : je veux trouver la juste expression entre la douce tristesse et le fragile bonheur. Ensuite, toute l’étape qui consiste à monter l’ensemble du visage me paraît difficile et long à faire. Disons que quand le visage est fait, je suis plutôt contente et soulagée ! Tout est entièrement fait par moi. Aucun élément n’est acheté tout fait et utilisé tel quel. Je pars de matériaux bruts pour créer chaque détail ( lampions, chapeaux haut de forme, fleurs crochetées, épuisettes…) Même les cerceaux des mobiles sont réalisés à partir de fil de fer assemblé et arrondi patiemment un à un à la main. Bien entendu, Rose Minuscule est une aventure familiale et dans les moments de surcharge, j’ai la chance de voir se regrouper ceux que j’aime autour de moi pour me donner un coup de main ( merci à S, M,M et V !)

- – -

6 – C’est un travail de fourmi ! Est-ce que tu produis tous les jours un petit peu ? A quoi ressemble une journée normale dans la vie de Laurence Bonnet ?

Mes journées commencent de très bonne heure car j’aime travailler quand toute la maison est encore endormie. Et puis je suis efficace le matin, alors j’en profite ! Je commence par répondre à mon courrier en prenant mon café. Puis ma journée de création commence. En général, je mets une chanson, toujours la même, en boucle ( ce qui peut vite rendre complètement dingue quiconque se risquerait à rester plus de 15 minutes dans mon atelier !). Moi, cela m’aspire, m’hypnotise et je travaille sans relâche jusqu’au soir. Dans l’après-midi, je suis obligée de grignoter un bout ou deux de chocolat pour tenir le coup. En fait, je suis très gourmande et cela m’encourage. Par exemple : une épuisette = un bonbon !! Ca passe tellement mieux ainsi !

Ours à l'écharpe - Rose Minuscule

7 – Où vas-tu chercher tous ces beaux tissus ? Est-ce que tu les chines ?

Il m’arrive de chiner certains tissus mais ils sont alors réservés aux pièces uniques. Pour les collections en petites séries, j’achète mes tissus au coup de cœur. Le marché Saint Pierre, Mondial Tissu, Anna K Bazar ainsi qu’une toute petite et très vieille boutique de tissu pour patchwork  à deux pas de chez moi sont mes lieux de prédilection.

- – -

8 – Des rêves, des projets pour bientôt ?

Si j’arrive à avoir un peu plus de temps libre cette année, j’aimerai m’inscrire à un atelier de poterie-céramique pour retrouver et explorer de nouveaux horizons. J’aime beaucoup le modelage et j’aimerai créer des petites saynètes pour Rose Minuscule. J’aimerai aussi mettre au point un prototype de poupée en tissu à habiller et câliner

- – -

9 – Parmi tes créations, est-ce que tu as un chouchou ?

Quand je crée, je suis détachée de mes créations. Même si elles me plaisent toutes, je n’en garde aucune et n’ai aucun mal à m’en séparer. Mais une d’elle m’a touchée particulièrement et j’ai eu très envie de la garder pour moi : c’est un de mes ours, un noir avec une grosse écharpe en laine écrue.

Merci Rose Minuscule pour ce voyage dans les étoiles !

> VOIR TOUTES LES CREATIONS DE ROSE MINUSCULE !

Les Enfants du DesignLes Enfants du Design

postheadericon Une liste de naissance très DANDY !

postheadericon Notre liste de naissance design pour le magazine Doolittle

Pour le printemps le magazine Doolittle a préparé l’arrivée de vos bébés.

Avec le supplément « Ma Doo-list de naissance » qui accompagne le dernier numéro du magazine de mode enfantine, découvrez toutes les nouveautés en matière de puériculture design, décoration et accessoires, de la poussette au berceau en passant par les layettes

Faites le plein d’idées pour vos cadeaux de naissance !

Rendez-vous surtout sur la liste de naissance des Enfants du Design.

On clique sur l’image pour voir en plus grand !

Zoomer

Retrouvez les produits de notre liste de naissance sur Les Enfants du Design !

Les Enfants du Design

postheadericon Les poupées Goose Grease pour Les Enfants du Design

Voir ce produitLes poupées Goose Grease ont été un des premiers coups de coeur des Enfants du Design. On adore leurs couleurs acidulées, comme des bonbons. On craque pour ces petites icônes de la famille contemporaine à travers le monde…

Goose Grease vous invite dans son atelier de Brooklyn à New York, pour découvrir comment chacune de ses poupées est peinte, avec une patience infinie et une incroyable minutie.

Goose Grease pour Les Enfants du DesignD’abord toutes à la queueleuleu, elles attendent chacune à leur tour un petit relooking. Chacun sa coupe, chacun son style…

Goose Grease pour Les Enfants du DesignAprès séchage et stockage, on prépare l’empaquetage !

Goose Grease pour Les Enfants du DesignEt puis, clic clac, c’est dans la boîte ! En route pour Les Enfants du Design !

Goose Grease pour Les Enfants du DesignAnna et toute l’équipe de Goose Grease n’ont pas traîné, la Tokyo Family, la Amsterdam Family, la California Family et la Superman Family se sont tous retrouvés dans l’avion et ont débarqués chez Les Enfants du Design, France.

Voir ce produit

A découvrir sur notre e-shop, ici.

Les Enfants du Design

postheadericon Ginkgo – La nouvelle collection Petit Pan

Voir ce produitCe petit berceau vintage en osier annonce la couleur… La collection textile Petit Pan Eté 2012 est à croquer…

Comme d’habitude chez Petit Pan, les motifs textiles sont de vrais bonbons qui pétillent de couleurs. Les enfants les adorent. J’avais à peine ouvert les cartons tous juste arrivés de la nouvelle collection, Lou s’était déjà jetée sur l’édredon Osami: « Moi je veux ça ! » Voilà, c’est clair. C’est beau.

Collection Ginkgo - Petit PanAlors forcément nous avons dû faire un choix parmi tant de belles choses. Nous vous avons préparé une belle sélection de linge de lit avec les textiles Junko, Mikko, Okiko, Osami et Wasabi. Vous trouverez turbulette avec liens, tour de lit, édredon bébé et édredon enfant, couette bébé et couette enfant pour vitaminer la chambre de vos enfants.

Voir ce produitÉvidemment, retrouvez aussi sur le shop le fameux lit enfant pliant en bambou et puis pour la déco de vos chambres d’enfants, les guirlandes de fêtes Petit Pan !

L’été va être joyeux avec cette toute nouvelle collection inspirée à Myrima De Loor par un voyage au Japon…

Collection Ginkgo – Eté 2012 – Petit Pan

> Découvrir la nouvelle collection Petit Pan

Les Enfants du DesignLes Enfants du Design

postheadericon La chaise haute Ovo de Micuna inspirée de Eames – Design: Culdesac

Voir ce produitEn matière de puériculture design, question chaise haute, ce fut longtemps le désert. Indétrônable, la fameuse Tripp Trapp de Stokke prenait place dans tous les intérieurs design et contemporains dignes de ce nom. Et pour être honnête, on en avait un peu mare d’avoir tous la même… Alors MERCI à Micuna et au studio de design Culdesac ! Ovo va faire des heureux, elle est tellement belle qu’on est même content de la voir trôner dans le salon.

Voir ce produit

On pourrait prendre Ovo pour une nouveauté Vitra mais non pas du tout… Même matériaux, même qualité des finitions, la chaise Ovo est clairement inspirée de la chaise Eames. Une petite touche d’inspiration Thonet en plus pour un résultat parfait..

Voir ce produitChaque détail est pensé, même l’emballage est à tomber… Déclinée en blanc et bleu très sombre (un noir aux légers reflets bleu de Cobalt), elle s’accessoirise avec une assise textile disponible en 5 coloris (blanc, beige, rose, rouge et bleu).

Voir ce produitEt le must : la chaise haute Ovo de Micuna se transforme en fauteuil enfant hyper design ! Je parie que vous attendez son prix hein..? Et bien figurez-vous qu’il n’est pas si fou : )

Edition: Micuna

Design: Culdesac

Dimensions: l 49 x P 51 x H 84 cm / Hauteur d’assise standard

Coloris: Blanc ou bleu de Cobalt

Prix: 339 € / Assise 59 €

> Acheter la CHAISE HAUTE OVO de MICUNA

Les Enfants du DesignLes Enfants du Design

postheadericon Des doudous tout doux tricotés à la main – Design: Blabla Kids

Doudous Lapin Blabla Kids - Collection 2011

Ces merveilleux doudous tricotés à la main sont le fruit de l’imagination sans limite de Florence Wetterwald. La marque américaine Blabla Kids est un gros gros coup de coeur des Enfants du Design. D’abord parce que l’on retrouve dans chacune de ses créations une poésie qui est bien souvent absente de nos jouets contemporains devenus soit « total made in China », soit « total design ». Parce qu’ensuite il y a chez Blabla Kids, un vrai souci de l’environnement et du développement durable. Ses doudous sont tricotés au Pérou à partir de fibres naturelles de grande qualité cultivées sur place. Le choix des matières, des moyens de production locaux, la minimisation de l’empreinte carbone qui en résulte, lui ont valu le label FairTrade. Toutes ses créations répondent aux normes CE.

Coussin Blabla Kids - Collection 2011

La devise de Blabla Kids ? « Happiness fits in the palm of your hand », ou si vous préférez : « le bonheur tient dans le creux de votre main ». C’est tout ce qu’on demande à un doudou n’est-ce pas ? Figurez-vous que moi, j’ai eu l’immense privilège d’en tenir un dans le creux de ma main et plus doux que ça, je connais pas…

Doudou - Design : Blabla Kids - Collection 2011

Surtout j’adore leur style un peu rétro et puis moderne en même temps, juste un peu déjanté mais pas trop non plus. Pour ceux qui manquent d’idées, voici donc un très joli cadeau de naissance que je me suis empressée d’offrir à la petite Manon.

Les créatures Blabla Kids sont aussi recommandées en cas de gros chagrins, de coups de fatigue ou de varicelle féroce

Design: Florence Wetterwald pour Blabla Kids

Dim.: Petit, 30 cm / Grand, 49 cm

Prix: Petit doudou, 45 € / Grand doudou, 55 € / Coussin moustache, 48 €

> Découvrir notre sélection de DOUDOU DESIGN

Les Enfants du Design


postheadericon Collection Tsumori Chisato pour Petit Bateau – Noël 2010

Tsumori Chisato et Petit Bateau - Noël 2010

Cette fin d’année, Petit Bateau nous offre un brin de poésie et invite Tsumori Chisato à revisiter les grands classiques de la marque.

Cette créatrice japonaise collabore avec Issey Miyake avant de créer sa propre marque en 1990. Elle développe un style particulier où les subtiles associations de couleurs, les formes structurées, les dessins enfantins et légers se mêlent pour créer l’ univers onirique qui la caractérise.

Chez Petit Bateau, ce sont 13 pièces des collections enfant, homme et femme, qui en un coup de baguette se sont parées de l’univers féérique de Tsumori Chisato: les rayures des marinières sont devenues des rubans ondulants ; ici et là apparaissent de petits chats, des cieux étoilés, de petites têtes de mort dorées

Tsumori Chisato et Petit Bateau - Noël 2010

Nous, Les Enfants du Design, nous avons adoré le coffret de naissance avec le pyjama, le bavoir et le doudou marinière. Un cadeau de naissance plein de poésie pour bien commencer dans la vie !

Collection Tsumori Chisato pour Petit Bateau

Et pour ceux qui ne se sont toujours pas occupés de leurs cadeaux de Noël, voilà une très belle idée pour finir l’année en beauté. Dépêchez-vous, il n’en reste plus beaucoup…

Rendez-vous sur le site Petit Bateau, par-là.

Design: Tsumori Chisato pour Petit Bateau

Les Enfants du Design