Articles avec le tag ‘Doudou’

postheadericon Carte Blanche à bonnesoeurs – Le lit maison

Lélia & Thélissa de bonnesoeurs sont nos toutes premières invitées de la rubrique Carte Blanche.  A cette occasion, elles mettent en scène leur mythique « lit maison » dans un stylisme totalement libre. Lélia & Thélissa sont allées dénicher pour vous de nouvelles marques et créateurs à découvrir en exclu chez Les Enfants du Design !

Rencontre avec Lélia & Thélissa…

 

1 / Qui est bonnesoeurs ?

Nous sommes Lélia & Thélissa, deux sœurs originaires de Bretagne. Les hasards de la vie nous ont éloignées géographiquement l’une de l’autre. Malgré la distance qui nous séparait, nous souhaitions plus que tout travailler ensemble. De cette envie est née bonnesoeurs notre agence de décoration.

Après de nombreuses années à travailler sur Skype, le destin nous a enfin rapprochées et bonnesoeurs réunie maintenant nos diverses aspirations : la décoration, le design et la photographie.

bonnesoeurs-les-enfants-du-design-04B

2 / Comment résumer bonnesoeurs en 3 mots ? Quelles sont les valeurs communiquées par la marque ?

Si nous devions décrire notre univers en trois mots, cela serait Lumière, Fonctionnalité et Esthétisme. Nous aimons que les choses paraissent simples et évidentes tout en étant personnalisées.

Le design bonnesoeurs est 100% Made in France et respecte une démarche s’inscrivant dans le développement durable.

 

3 / L’histoire du lit maison ?

Le tout premier « lit maison » a été créé et fabriqué par Thélissa pour son fils aîné. L’idée de départ était de lui créer un cocon enveloppant et rassurant, la forme de maison s’est imposée comme une évidence.

Après la publication de sa photo sur Internet, les gens nous ont contactées pour savoir où le trouver. Trois ans ont passé et nous recevions toujours autant de mails. Nous avons alors décidé d’éditer une première série de lits pour notre shop en ligne. L’accueil fut très chaleureux et les réseaux sociaux ont relayé… Nous avons été contactées par des boutiques de design en France et à l’étranger.

bonnesoeurs-les-enfants-du-design-05B

 

4 / Comment s’organisent vos projets déco ?

Pour chaque projet, nous racontons une histoire, ce fil conducteur permet de donner du sens à la décoration. Généralement, cela commence par un produit « coup de cœur » qui répond au besoin principal de la pièce et qui valorise l’espace dans lequel il sera mis en scène. Puis, nous complétons la sélection en choisissant matériaux, coloris et motifs pour illustrer cette histoire.

Pinterest est devenu un outil indispensable pour organiser notre travail. Nous créons des tableaux que nous partageons et enrichissons au fur et à mesure de nos discussions. Il se dégage très vite une ambiance que nous affinons lors de l’élaboration du carnet de tendance que nous proposons à nos clients.

 

5 / Pourquoi cette sélection ?

Il nous fallait habiller notre «lit maison », nous avons donc commencé par chercher le linge de lit. La housse de couette revisitant la toile de Jouy avec un imprimé sous-marin fût le point de départ de notre thème « Matelot ». Pour l’agrémenter, nous avons sélectionné des produits illustrant la mer et les bateaux. Un mini container métallique fait office de chevet, le bureau évolutif nous a fait penser à un ponton sur pilotis et nous avons suspendu un mobile graphique en guise de girouette. Les motifs géométriques sur la lampe de bureau et les coussins suggèrent la signalétique marine…

Puis, telles des exploratrices, nous sommes parties aux quatre coins du globe pour dénicher quelques trésors. D’Australie, nous avons rapporté un drapeau nautique ; Des Pays-Bas, les coussins noeuds et une affiche qui semble avoir été éclaboussée par les vagues.

 

Retrouvez toute la sélection bonnesoeurs pour Les Enfants du Design !

 

6 / Pari réussi ? Ce qui vous plaît dans cette ambiance ? Quel nouveau regard elle apporte sur le lit maison.

Nous aimons l’atmosphère paisible qui se dégage de cette chambre, on imagine le drapeau flotter sous la brise marine. Le mélange des motifs peut sembler inattendu mais l’ensemble s’harmonise autour d’une même gamme colorée.

Lorsque nous avons imaginé le « lit maison », nous avons privilégié des lignes pures et des matériaux nobles pour qu’il s’intègre à tous les styles et pour qu’il puisse être personnalisé à l’infini. Nous espérons que cette nouvelle interprétation donnera à chacun l’envie de laisser libre court à son imagination…

 

bonnesoeurs-les-enfants-du-design

Merci Lélia & Thélissa !

Retrouvez tout l’univers bonnesoeurs sur http://www.bonnesoeurs.com/

postheadericon Rencontre avec Laurence Bonnet, créatrice de Rose Minuscule

Rose Minuscule

Les Enfants du Design ont découvert Rose Minuscule alors qu’ils étaient partis en quête de cadeaux de Noël merveilleux pour apporter un peu d’aide à un Père Noël débordé… Telle une petite fée, Laurence Bonnet créatrice de Rose Minuscule nous a généreusement ouvert ses portes, celles de son atelier mais aussi celles de son petit monde intérieur.

Laurence Bonnet créatrice de Rose Minuscule1 – Merci Laurence de nous accorder un peu de ton temps si précieux… Racontes-nous comment est né Rose Minuscule ?

D’abord il y a la petite fille que j’étais, qui était toute seule bien souvent et qui pour occuper des mercredis trop grands cousait des poupées dans de vieux morceaux de tissu. Ensuite, j’ai fait des études d’Arts plastiques au lycée, puis à la fac. J’étais dans mon élément et j’avais la sensation d’avoir trouvé ma place. Je me voyais plus tard professeur des écoles, professeur d’arts plastiques ou auteure jeunesse. Mais j’ai interrompu assez vite mes études car mon premier bébé est arrivé. Mes envies ont été mises entre parenthèses mais sans regrets car ma fille était devenue ma priorité, mon univers.

Puis quelques années et deux autres bébés plus tard, déçue par des expériences professionnelles douloureuses, je me suis demandée ce que je savais faire, ce que j’aimais vraiment faire ! J’ai repensé au plaisir immense que je ressentais lorsque enfant je créais des personnages de tissu. J’ai donc eu ma première machine à coudre et l’aventure a commencé.

- – -

2 – D’où vient le nom « Rose Minuscule » ?

Je voulais un nom évocateur de fragilité, de poésie. Quelque chose de désuet et de doux qui rappelle l’enfance. Prénom, fleur, couleur ? J’aime bien les différentes lectures qui peuvent se faire à travers ce nom et j’aime l’image de la toute petite chose, graine ou bourgeon qui ne demande qu’à grandir et s’épanouir.

T'offrir la Lune - Rose Minuscule

3 – Tes créations dégagent beaucoup de poésie mais aussi beaucoup de mélancolie. Un petit parfum d’antan qui plaît beaucoup aux grands-parents notamment… Y a-t-il une explication à cela ? Est-ce que tes créations sont inspirées de souvenirs d’enfance ?

J’ai eu une enfance merveilleuse dont je suis très nostalgique. J’ai aimé cette époque et bien entendu la plupart de mes créations en sont inspirées. J’ai envie de retranscrire à travers mon travail la douceur, l’amour, la tendresse que j’ai reçu enfant. Comme je l’ai évoqué, j’ai aussi été souvent très seule étant petite mais cela n’a jamais été douloureux pour moi : je me plongeais dans les mondes imaginaires de mes livres d’enfants. Je dessinais beaucoup, j’inventais et écrivais  des petites histoires et créais toute sorte d’objets et de personnages en pâte à modeler, tissu, bouts de bois… Je me sers aujourd’hui de ces univers et de ces personnages dans mes créations.

- – -

4 – La question qu’on brûle de poser aussi devant tant de minutie et de détails soignés c’est : « Combien de temps ? » Alors dis-nous,  ça te prend combien de temps de faire un ours par exemple ?

Je passe beaucoup de temps à réaliser mes ours, mes mobiles… Je ne compte pas vraiment : une fois la création commencée, je perds un peu la notion du temps, je m’envole loin… Je dirai qu’un ours, tout habillé, me prends plus ou moins 5 heures de travail. La priorité dans mon travail de créatrice est d’arriver là où je voulais aller : obtenir le résultat que je souhaite. Si mon personnage a besoin de temps pour exprimer ce qu’il a à exprimer alors je lui consacre le temps nécessaire. Ma priorité est la qualité : cela m’apprend chaque jour la patience, la minutie…

Collection de Noël - Rose Minuscule

5 – Y a-t-il un détail, un accessoire « infernal » à faire ? Je veux dire le truc le plus difficile qui te demande une concentration optimale pour ne pas être raté ?

L’accessoire infernal pour moi est l’épuisette utilisée dans les mobiles « l’attrapeur ou l’attrapeuse de nuages ». Ce n’est pas un élément difficile à faire mais long, pénible et qui fait mal aux doigts ! Et puis je crois que j’en ai trop fait ! Pour la difficulté, je dirais le visage des ours. Je suis très concentrée quand je brode à main levée le museau et les yeux des ours : je veux trouver la juste expression entre la douce tristesse et le fragile bonheur. Ensuite, toute l’étape qui consiste à monter l’ensemble du visage me paraît difficile et long à faire. Disons que quand le visage est fait, je suis plutôt contente et soulagée ! Tout est entièrement fait par moi. Aucun élément n’est acheté tout fait et utilisé tel quel. Je pars de matériaux bruts pour créer chaque détail ( lampions, chapeaux haut de forme, fleurs crochetées, épuisettes…) Même les cerceaux des mobiles sont réalisés à partir de fil de fer assemblé et arrondi patiemment un à un à la main. Bien entendu, Rose Minuscule est une aventure familiale et dans les moments de surcharge, j’ai la chance de voir se regrouper ceux que j’aime autour de moi pour me donner un coup de main ( merci à S, M,M et V !)

- – -

6 – C’est un travail de fourmi ! Est-ce que tu produis tous les jours un petit peu ? A quoi ressemble une journée normale dans la vie de Laurence Bonnet ?

Mes journées commencent de très bonne heure car j’aime travailler quand toute la maison est encore endormie. Et puis je suis efficace le matin, alors j’en profite ! Je commence par répondre à mon courrier en prenant mon café. Puis ma journée de création commence. En général, je mets une chanson, toujours la même, en boucle ( ce qui peut vite rendre complètement dingue quiconque se risquerait à rester plus de 15 minutes dans mon atelier !). Moi, cela m’aspire, m’hypnotise et je travaille sans relâche jusqu’au soir. Dans l’après-midi, je suis obligée de grignoter un bout ou deux de chocolat pour tenir le coup. En fait, je suis très gourmande et cela m’encourage. Par exemple : une épuisette = un bonbon !! Ca passe tellement mieux ainsi !

Ours à l'écharpe - Rose Minuscule

7 – Où vas-tu chercher tous ces beaux tissus ? Est-ce que tu les chines ?

Il m’arrive de chiner certains tissus mais ils sont alors réservés aux pièces uniques. Pour les collections en petites séries, j’achète mes tissus au coup de cœur. Le marché Saint Pierre, Mondial Tissu, Anna K Bazar ainsi qu’une toute petite et très vieille boutique de tissu pour patchwork  à deux pas de chez moi sont mes lieux de prédilection.

- – -

8 – Des rêves, des projets pour bientôt ?

Si j’arrive à avoir un peu plus de temps libre cette année, j’aimerai m’inscrire à un atelier de poterie-céramique pour retrouver et explorer de nouveaux horizons. J’aime beaucoup le modelage et j’aimerai créer des petites saynètes pour Rose Minuscule. J’aimerai aussi mettre au point un prototype de poupée en tissu à habiller et câliner

- – -

9 – Parmi tes créations, est-ce que tu as un chouchou ?

Quand je crée, je suis détachée de mes créations. Même si elles me plaisent toutes, je n’en garde aucune et n’ai aucun mal à m’en séparer. Mais une d’elle m’a touchée particulièrement et j’ai eu très envie de la garder pour moi : c’est un de mes ours, un noir avec une grosse écharpe en laine écrue.

Merci Rose Minuscule pour ce voyage dans les étoiles !

> VOIR TOUTES LES CREATIONS DE ROSE MINUSCULE !

Les Enfants du DesignLes Enfants du Design

postheadericon Une liste de naissance très DANDY !

postheadericon Notre liste de naissance design pour le magazine Doolittle

Pour le printemps le magazine Doolittle a préparé l’arrivée de vos bébés.

Avec le supplément « Ma Doo-list de naissance » qui accompagne le dernier numéro du magazine de mode enfantine, découvrez toutes les nouveautés en matière de puériculture design, décoration et accessoires, de la poussette au berceau en passant par les layettes

Faites le plein d’idées pour vos cadeaux de naissance !

Rendez-vous surtout sur la liste de naissance des Enfants du Design.

On clique sur l’image pour voir en plus grand !

Zoomer

Retrouvez les produits de notre liste de naissance sur Les Enfants du Design !

Les Enfants du Design

postheadericon Des doudous tout doux tricotés à la main – Design: Blabla Kids

Doudous Lapin Blabla Kids - Collection 2011

Ces merveilleux doudous tricotés à la main sont le fruit de l’imagination sans limite de Florence Wetterwald. La marque américaine Blabla Kids est un gros gros coup de coeur des Enfants du Design. D’abord parce que l’on retrouve dans chacune de ses créations une poésie qui est bien souvent absente de nos jouets contemporains devenus soit « total made in China », soit « total design ». Parce qu’ensuite il y a chez Blabla Kids, un vrai souci de l’environnement et du développement durable. Ses doudous sont tricotés au Pérou à partir de fibres naturelles de grande qualité cultivées sur place. Le choix des matières, des moyens de production locaux, la minimisation de l’empreinte carbone qui en résulte, lui ont valu le label FairTrade. Toutes ses créations répondent aux normes CE.

Coussin Blabla Kids - Collection 2011

La devise de Blabla Kids ? « Happiness fits in the palm of your hand », ou si vous préférez : « le bonheur tient dans le creux de votre main ». C’est tout ce qu’on demande à un doudou n’est-ce pas ? Figurez-vous que moi, j’ai eu l’immense privilège d’en tenir un dans le creux de ma main et plus doux que ça, je connais pas…

Doudou - Design : Blabla Kids - Collection 2011

Surtout j’adore leur style un peu rétro et puis moderne en même temps, juste un peu déjanté mais pas trop non plus. Pour ceux qui manquent d’idées, voici donc un très joli cadeau de naissance que je me suis empressée d’offrir à la petite Manon.

Les créatures Blabla Kids sont aussi recommandées en cas de gros chagrins, de coups de fatigue ou de varicelle féroce

Design: Florence Wetterwald pour Blabla Kids

Dim.: Petit, 30 cm / Grand, 49 cm

Prix: Petit doudou, 45 € / Grand doudou, 55 € / Coussin moustache, 48 €

> Découvrir notre sélection de DOUDOU DESIGN

Les Enfants du Design


postheadericon Collection Tsumori Chisato pour Petit Bateau – Noël 2010

Tsumori Chisato et Petit Bateau - Noël 2010

Cette fin d’année, Petit Bateau nous offre un brin de poésie et invite Tsumori Chisato à revisiter les grands classiques de la marque.

Cette créatrice japonaise collabore avec Issey Miyake avant de créer sa propre marque en 1990. Elle développe un style particulier où les subtiles associations de couleurs, les formes structurées, les dessins enfantins et légers se mêlent pour créer l’ univers onirique qui la caractérise.

Chez Petit Bateau, ce sont 13 pièces des collections enfant, homme et femme, qui en un coup de baguette se sont parées de l’univers féérique de Tsumori Chisato: les rayures des marinières sont devenues des rubans ondulants ; ici et là apparaissent de petits chats, des cieux étoilés, de petites têtes de mort dorées

Tsumori Chisato et Petit Bateau - Noël 2010

Nous, Les Enfants du Design, nous avons adoré le coffret de naissance avec le pyjama, le bavoir et le doudou marinière. Un cadeau de naissance plein de poésie pour bien commencer dans la vie !

Collection Tsumori Chisato pour Petit Bateau

Et pour ceux qui ne se sont toujours pas occupés de leurs cadeaux de Noël, voilà une très belle idée pour finir l’année en beauté. Dépêchez-vous, il n’en reste plus beaucoup…

Rendez-vous sur le site Petit Bateau, par-là.

Design: Tsumori Chisato pour Petit Bateau

Les Enfants du Design

postheadericon Kit Doudou Design « Gentils fantômes » – Le tricot pour les nuls chez Bergère de France

Doudou Fantome tricot - © www.elle-blog.com

Ce matin il neige à n’en plus pouvoir. Certains s’émerveillent en ouvrant les volets: « C’est beau, c’est beau ! », d’autres se demandent si ça vaut bien le coup de s’habiller. Il y a ceux qui se sont levés à 5h et se sont demandés toute la nuit comment ils iraient travailler. Et puis il reste les quelques chanceuses (sûrement quelques chanceux aussi) qui fouillent dans leurs placards pour ressortir leurs aiguilles à tricoter: oui, c’est le moment ou jamais…

Parmi ces « chanceuses » il y a les futures mamans atteintes dans 90% des cas du syndrôme Tricot. Rien d’inquiétant, c’est très fréquent: vous êtes dans une phase d’ennui profond, l’idée de tricoter vous prend alors que vous n’avez jamais touché d’aiguilles de votre vie, vous ressortez les pelotes de maman et vous faites un tour sur Google: « tricot débutant », « tricot facile » ou encore « débuter le tricot »

Le Kit Gentils fantômes de Bergère de France devrait faire votre bonheur ! L’idée m’a été murmurée par Elle-blog.com que je remercie au passage.

Kit Créatif Tricot Doudou - Design: Bergère de France

Ce kit créatif contient tout ce qu’il faut pour vous lancer. Sauf les aiguilles forcément..

Une bonne idée de cadeau de Noël pour les femmes enceintes ou un cadeau de naissance douillet. Et puis l’avantage avec les fantômes et les monstres, c’est que plus ils sont ratés ou difformes, plus ils ont l’air réussis ;-)

Kit Créatif Tricot Doudou Fantomes - Design: Bergère de France

Vous pouvez acheter ce Kit Créatif « Gentils fantômes » sur la boutique en ligne BDF, ici.

Edition: Bergère de France

Matériel nécessaire: aiguilles n° 3 – 4 – 5,5 et un tricotin

Contenu du kit: fils / bourre polyester / boutons / explications détaillées

Niveau: facile !

Dim.: H.19 et 30 cm

Prix: 23 € chez Bergère de France, ici.

Les Enfants du Design